Installer Kdenlive sur un Chromebook (Acer Spin 13)

Kdenlive est un logiciel de montage vidéo sous Linux. Il est possible de l’installer sur les chromebooks disposant d’un container Linux. Pour ce faire saisissez les instructions suivantes dans le terminal de la machine.

sudo apt install kdenlive
sudo apt install breeze-icon-theme
sudo apt install vlc

A ce stade, kdenlive devrait être opérationnel sur le Chromebook mais on peut améliorer sur le plan esthétique maintenant

sudo apt install plasma-workspace
sudo apt install plasma-desktop

Maintenant on a plein de styles d’affichage dont des modes sombre.

J’imagine qu’on doit pouvoir faire plus élégant mais c’est fonctionnel.
Il faut savoir enfin que kdenlive permet de travail avec des fichiers proxy sur les vidéos, on ne devrait donc pas avoir de problèmes liés à la puissance de la machine.

Please follow and like us:

Mon nouveau Chromebook, l’Acer Spin 13

Il y a presque un an, je découvrais le monde des chromebooks avec le Acer R13. Je fus réellement enthousiasmé par cette machine qui colle parfaitement à mes besoins mais après quelques mois d’usage intensif, j’ai commencé à en voir la limite. Je m’amuse un peu en photographie, je fais un peu de retouche photo et j’ai pu sentir les limites d’une “petite” machine. Le R13 sous Lightroom classic, c’était parfois un peu limite ou encore la navigation dans un répertoire avec un millier de photos c’était vite pénible.

Pour répondre à ce type d’usage, Googe a sorti aux US un chromebook beaucoup plus puissant, très beau, mais aussi beaucoup plus cher qui me faisait de l’oeil, le Pixelbook. Malheureusement, ils ne sont pas décidés à le sortir en France, j’aurais pu l’acheter aux US (j’y suis de temps en temps en ce moment) mais passer d’un clavier Azerty à un Qwerty quand on change de machine, j’ai déjà fait et ça me gonfle. De son côté, Acer a aussi décidé de se lancer dans le créneau des chromebooks haut de gamme, à des prix plus raisonnable que Google mais surtout en les vendant aussi en France. J’ai donc craqué récemment pour un Acer Spin 13. C’est une machine avec 8Go de RAM, 64 Go de stockage et un intel i5. En gros, c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup …plus puissant que l’Acer R13, probablement le Chromebook le plus puissant qu’on puisse acheter en France en ce moment. Au niveau tarif, on est aussi nettement plus cher à 899€, c’est très cher pour un Chromebook mais ça reste plutôt raisonnable pour un laptop si on compare aux Mac ou aux Surface de chez Microsoft, surtout à fonctionnalités équivalentes.

Je ne reviendrai pas sur les fonctionnalités des Chromebooks qui font que j’aime ces machines mais seulement sur ce qui différencie celle-ci. Comme vous l’avez compris, le premier point c’est la puissance qui rend possible des usages non compatible avec un “petit” chomebook. Le deuxième point, c’est que cette machine est une des premières sous Chrome OS à pouvoir faire tourner des applications Linux out-of-the box. Cela ouvre un champs des possibles incroyable quand on connaît la diversité du catalogue des applications Linux. Dans mon cas, j’aimerais me remettre un peu au développement et du coup là j’ai accès à l’ensemble des outils développeur sous Linux ce qui est gigantesque. Pour le moment, c’est en bêta, cela s’adresse à des utilisateurs expérimentés parce qu’on a qu’un terminal mais c’est pleinement fonctionnel quand on n’a pas peur de la ligne de codes. Cette machine a aussi un écran magnifique, et au quotidien c’est vraiment agréable. En gros, c’est une machine plus premium (sans encore rivaliser avec un Mac) qui apporte la valeur ajoutée de Chrome os avec toute la puissance dont pourra avoir besoin un utilisateur exigeant. J’allais oublié d’en parler mais cette machine arrive aussi avec un stylet bien rangé dans le châssis de l’ordinateur, cela sera peut être l’occasion de se tester au dessin.

Esr-ce que c’est la machine idéal ? Non, j’ai eu quelques soucis de bluetooth avec mon Bose QC35 (à priori réglé en activant le flag #newblue). Même si pour le moment le stockage à 64Go répond à mes besoins, je le trouve un peu court, j’aurais préféré 128 Go. On peut mettre une carte SD d’extension comme sur le R13, mais je n’aime pas le système d’Acer. La carte peut sortir du slot trop facilement si on appuie dessus par inadvertance (histoire vécue). J’ai le sentiment que l’autonomie est un poil moins bonne que sur le R13, et je me demande si j’aurai toujours une journée entière d’autonomie dans le cadre d’un usage intensif.

En conclusion, je ne regrette pas mon achat, cette machine c’est une tuerie. Dans quelques temps, je lui ferai passer l’épreuve ultime à savoir le montage vidéo, on verra si ça passe mais j’ai l’impression que ça va le faire. En tout cas sur la partie photo, c’est fluide, rien à dire, un vrai bonheur. Pour le reste une machine Chrome OS, compatible Android et Linux, c’est je pense pouvoir répondre à quasiment tous les besoins pour peu qu’on sache faire l’effort de changer un peu ses habitudes pour sortir des mondes windows ou Mac Os.

Le site où j’ai acheté ma machine (ils ont été très bien) ainsi que la machine en question

https://gowizyou.com/produit/acer-chromebook-spin-13-cp713-1wn-52xh/

Please follow and like us:

Nebo de MyScript – Application de prise de notes

J’ai découvert une application de prise de notes ce matin, qui m’a laissé sur les fesses. Si vous avez un device avec un stylet sous Android ou iOS, je pense que c’est un “must have”, en plus c’est français. Cela coûte une dizaine d’euros, mais ça vaut franchement l’investissement.

https://www.myscript.com/fr/nebo

J’ai peut être enfin trouver une application qui me permettra de vraiment transformer ma tablette en cahier.

Une video de MyScript sur l’app Nebo

Please follow and like us:

La fuite en avant des fabricants d’ordinateurs

Cette semaine ont été annoncé les nouveaux macbook pro, au delà d’une progression toute relative de la puissance, ce qui m’a marqué, c’est l’envolée des prix. Le modèle toutes options, se positionne maintenant à plus de 8000$, c’est juste hallucinant.

Cette tendance était déjà perceptible lors de la sortie des nouveaux iMac Pro, où se sont multiplié les vidéos de youtubers très fier d’avoir dépensé plusieurs milliers de dollars dans une machine. Le KPI généralement admis étant la réduction du temps d’exportation sur Final Cut Pro ou sur Premiere Pro. On a alors un youtuber, super content, de montrer que son export est passé de 12,5 min à 8,3,…..la belle affaire, ça vaut 8000$, ça ??….

A une époque où se développe les applications sur le cloud avec l’émergence par exemple du Gaming en streaming et où les tuyaux de communication s’agrandissent avec le déploiement de la Fibre et l’arrivée prochaine de la 5G, cela me semble complètement irrationnel.

Si on regarde ensuite le marché mondial, comment peut on imaginer  qu’un indien ou un chinois puisse mettre des sommes pareil dans un équipement, sachant que même pour un européen ça commence à être des chiffres indécent ?

Il me semble évident qu’Apple et tous les constructeurs qui se lancent dans une course à la puissance et à l’inflation des prix, font fausse route. D’un autre côté, je me dis que ces sociétés ont les moyens de se payer tous les stratégistes de la terre alors pourquoi ça ne leur saute pas aux yeux ?

Probablement d’abord parce que c’est une remise en cause trop profonde de leurs business models. Trente ans, que cette industrie est techno centrique et que la croissance du chiffre se fait par l’innovation et la progression technologique. Mais ne sommes-nous pas  en train d’arriver à un stade où l’inflation technologique crée de moins en moins de valeur pour l’utilisateur ?…pour autant elle a toujours un prix. C’est parfaitement perceptible sur le marché des smartphones, où les media vont nous ensevelir sous les informations sur les flagships mais où finalement le gros du marché en volume, c’est le bas et milieu de gamme. Les chinois l’ont bien compris quand arrivant en Europe, ils communiquent sur leur modèles haut de gamme mais n’omettant pas de mettre en rayon leurs modèles à bas prix.

Ensuite, ils ne sont pas prêt. Demain nous achèterons plus de services que d’équipements et pour ça, nombreux sont ceux dont l’offre n’est pas mature, surtout vers les particuliers.

Certains sont en train de prendre ce virage en silence et c’est extrêmement intéressant. Je pense, à Adobe avec le projet Rush, qui vise en gros à migrer Premiere Pro dans le Cloud. Ils avaient d’ailleurs déjà fait un pas majeur en révolutionnant leur politique commerciale en passant de la vente de logiciels à la vente de services via un abonnement mensuel. Je pense aussi à Autocad qui migre vers une solution en web app.

Le troisième frein, c’est la bourse. Toutes ces sociétés sont côtés et la bourse ne sait plus avoir une vision de long terme. Il faut que ça rapporte d’un trimestre sur l’autre, par ailleurs une fois qu’un analyste financier a compris votre business model, pas simple de lui en expliquer un nouveau. Lui ce qu’il y verra, seulement du risque, donc une baisse de l’action. Ceci dit quand ils finiront par comprendre, cela se produira aussi.

Je ne sais pas quand précisément se développera cette nouvelle ère de l’informatique personnelle mais nous y allons irrémédiablement, pour une raison super simple, le prix. Même si nous aimerions tous nous payer le dernier macbook pro à 8000$, pour l’immense majorité d’entre nous, nous n’en avons pas les moyens.

Please follow and like us:

Mon Chromebook, un mois déjà !

Voilà déjà un mois, que j’utilise mon Chromebook au quotidien. Il est temps de faire un premier bilan. Alors ? un succès ou un grand fail ? En fait, c’est une réussite et pour l’illustrer, dimanche dernier j’ai donné mon Ipad pro à mon épouse car je n’envisage pas de retour en arrière.

Alors les composantes de ce succès, c’est quoi ?

Ce petit Chromebook a d’abord un rapport prix/fonctionnalité qui est juste incroyable. A mon avis 90% des utilisateurs d’un ordinateur portable pourraient utiliser à profit ces ordinateurs et ne pas avoir à investir les fortunes que nous demande par exemple la marque à la pomme.

Ensuite, il s’agit d’un ordinateur simple avec des composants relativement basiques. On pourrait croire que c’est un souci mais en fait c’est plutôt un avantage. L’autonomie du Chromebook est juste incroyable, ça ne chauffe pas, ça n’a d’ailleurs pas de ventilateur, ça ne fait aucun bruit et donc logiquement ils sont aussi pas cher.

J’apprécie aussi les spécificités de l’Acer R13, le fait de pouvoir orienter l’écran dans tous les sens, jusqu’à en faire une tablette, le rend ultra adapté à la mobilité. Dans l’avion par exemple, c’est très pratique. L’écran tactile, c’est aussi un confort que j’apprécie beaucoup, c’est un geste qui m’est devenu naturel et sur un MacBook pro ça me manque maintenant. La recharge par USB-C c’est bien aussi, si on oublie son chargeur ce n’est pas un drame, on trouvera probablement une solution (c’est du vécu).

La compatibilité avec les applications mobiles sous Android sur un pc, j’adore. Pour moi, pouvoir télécharger mon film ou ma série depuis Netflix ou Prime vidéo, c’est un gros plus. J’ai redécouvert Molotov par exemple, que j’utilise beaucoup sur mon Chromebook. L’intégration native avec le ChromeCast est bien sympa, on prend vite le pli de lancer une série ou un documentaire sur le Chromebook pour le caster ensuite sur la télévision. Le Chromebook c’est un peu la convergence du mobile et du pc et perso j’adore, cela me semble naturel et correspond à mes usages.

C’est bien ça le plus important, ça correspond à mon usage et à aucun moment je n’ai eu le sentiment d’être limité par l’appareil ou son OS.

 

Alors c’est que du bonheur ?

Non pas tout à fait. Il y a quelques améliorations possible parfois liées à l’OS ou à l’Acer R13 suivant les cas. Tout d’abord le clavier n’est pas rétro-éclairé, pour moi qui bosse souvent la nuit, c’est un souci et j’y ferai attention sur le prochain modèle. Le trackpad est bien, mais objectivement il n’est pas au niveau de ce qu’on va trouver sur un mac. Le toucher est moins agréable et il est un poil trop sensible, sans que ce soit un gros souci car on s’habitue vite mais bon c’est pas au top. Au début, j’ai eu quelques freeze de l’écran, rien de grave, on reboot et c’est bon mais ça agace (je n’en ai plus, je pense qu’une des mises à jour a dû régler le problème).

On peut étendre la mémoire avec une carte micro-SD, ce que j’ai fait avec une carte 64go mais ce n’est pas totalement idéal. Tout d’abord parce que les applis Android ne reconnaissent pas ce deuxième stockage, ensuite parce que sur l’Acer R13 la carte SD peut sortir trop facilement de son emplacement par une simple pression dessus. Ceci dit, le fait de n’avoir que 32Go me stressait mais dans les faits je n’en utilise même pas la moitié.

Au niveau de la connectique, j’ai eu aussi quelques déconvenues. La plus grosse concerne les imprimantes. Impossible de me connecter facilement à mon HP OfficeJet 8600 de la maison. Je n’ai pas consacré des heures au sujet mais tout de même un peu de temps et pour le moment j’ai fait chou blanc. Je considère cela comme le plus gros défaut à date de mon Chromebook, connecter une imprimante ça devrait être un no-brainer et ce n’est clairement pas le cas. Je me suis connecté à mon écran externe aussi en hdmi et ce n’était pas stable (je perdais l’écran après quelques minutes). Idem, c’est le genre de truc qui devrait fonctionner “out of the box”, et c’est pas vraiment le cas. Je galère parfois à connecter en bluetooth mon Bose QC35 mais ça, j’ai l’impression que c’est plutôt le casque qui est en cause avec d’autres écouteurs bluetooth ça passe tout seul. Enfin, l’écran de l’Acer R13 est brillant et reflète beaucoup la lumière, esthétiquement c’est pas mal mais à l’usage ça peut être agaçant.

Pour être parfait, l’intégration de la 4g serait un gros plus. Si je n’ai pas de wifi disponible, je me connecte via mon Airbox de chez Orange, l’idéal ça serait de pouvoir mettre la carte SIM directement dans le Chromebook (comme sur un Samsung Galaxy Book), j’espère qu’un constructeur y pensera dans les années à venir. Sur le prochain, je ferai aussi attention à avoir deux ports USB-C et pas qu’un pour avoir la recharge disponible en même temps que la connexion à un hub pour pouvoir connecter un périphérique.

Ah oui, j’ai aussi un peu galéré à trouver une solution pour avoir ma boîte mail qui fonctionne en IMAP. Gmail ne gère que le POP, pour pouvoir connecter une boîte en IMAP j’ai du passer par la version android de Gmail qui permet cela. Mais bon, j’utilise une solution mail un peu spécifique.

Donc pour les points négatifs, il faut être objectif, il y en a quelque-uns mais rien qui m’ait dissuadé de poursuivre.

 

Et la suite ?

Je pense que l’avenir de l’informatique personnel passera par ce type de device. La puissance sera dans le cloud et on utilisera des terminaux mobiles pour nous connecter. C’est assez rigolo d’ailleurs, car j’ai l’impression qu’on est en train de faire le chemin inverse des 30 dernières années quand on utilisait des “minis” mais bon là les plus jeunes ne comprennent plus de quoi je parle.

Dès que la Fibre arrivera chez moi, je vais regarder du côté du Shadow Pc, il est possible que ce soit la solution pour pouvoir faire du montage sur le Chromebook ainsi que du jeu vidéo.

Le lien : https://shadow.tech/

J’espère aussi que des constructeurs auront l’idée de mettre du Thunderbolt 3 sur un Chromebook pour pouvoir utiliser une grosse carte graphique dans un boitier externe. Cela pourrait être une solution pour pouvoir ponctuellement faire des tâches plus lourdes en ressource vidéo.

Il semble aussi que dans les mois qui viennent les Chromebooks vont devenir compatible avec les applications Linux. Cela est une excellente nouvelle, car dans le monde de l’open source, il y a plein de bonnes applications qui apporteront encore plus de valeur à cet OS.

Enfin, les produits google devraient prochainement être disponible dans les FNAC et Darty, et je dois bien dire que le Pixelbook me fait grave de l’oeil, j’espère qu’il sera distribué en France.

Donc pour finir, je suis super content de mon achat qui ne me quitte plus. Je vais continuer à découvrir cet environnement pour faire encore plus de choses avec.

 

Please follow and like us:

Simplenote.com

Voilà un moment que je teste des applications de prise de notes, sans jamais vraiment tomber sur un coup de cœur. Là je crois que j’ai trouvé la bonne, par hasard en regardant une vidéo sur Linux.

Il s’agit de Simplenote.com, c’est une application de prise de notes assez basique mais qui a l’intérêt d’être réellement multi-plateforme et d’avoir une ergonomie qui me convient.

Je peux l’utiliser aussi bien sur mon Chromebook (via l’app Android) que sur mon iPhone ou encore via un browser quelconque via une app web. Elle est aussi disponible sous Mac OS ou Windows.

Il y a pas mal d’applications de ce genre sur le marché, comme OneNote, Evernote, Notes, Keep chez Google, etc… mais je n’ai jamais trouvé chaussure à mon pied, parfois à cause de l’ergonomie qui ne convenait pas ou parfois à cause du manque d’ouverture vers les autres plateformes.

Là je crois que je tiens la perle rare que je pourrai utiliser sur tous mes devices. Pour les linuxiens, cela semble être un grand classique, perso je ne connaissais pas et je suis bien content de l’avoir trouvé.

 

Please follow and like us:

Le Chromebook Acer R13

Je me suis acheté cette semaine un nouveau jouet, qui ne cesse de m’étonner. Il s’agit d’un Chromebook plus particulièrement de l’Acer R13.

Alors un Chromebook c’est quoi ??

C’est en fait un pc qui ne tourne ni sous windows ni sous McOS mais sous Chrome OS, un système d’exploitation basé sur un noyau Linux et promu par Google.

Alors pourquoi ça t’étonne ?

C’est assez simple, ça fait en gros 90% de ce dont j’ai besoin, ça a une batterie de 10h et ça m’a couté seulement 393€….un prix ridicule par rapport aux fonctionnalités de l’appareil.

Et c’est possible comment ?

L’OS est d’abord assez basique, mais ça fait le taf pour aller sur le net, regarder des vidéos, écouter de la musique, faire de la bureautique,aller sur les réseaux sociaux, en gros l’essentiel des fonctions qu’on utilise sur un pc portable. C’est structurellement conçu pour utiliser au maximum de services sur le Cloud, en particulier évidemment les services Google et il faut avouer que ça le fait bien.

Depuis quelques temps, les applications Android sont devenus compatible Chrome OS, on peut donc aussi télécharger des applications ou des jeux sur le Google Playstore. Toutes ne fonctionnent pas toujours mais la grande majorité.

Cela peut tout faire alors ?

Non pas tout à fait, on oublie les fonctionnalités qui demandent beaucoup de puissance comme les gros jeux vidéo ou le montage vidéo, clairement c’est pas fait pour ça. Mais pour le reste, c’est rudement séduisant et ça coûte en gros le quart d’un Mac Book.

Il y a aussi quelques petits bugs de jeunesse, genre l’application Netflix qui ne fonctionne pas pour moi, ceci dit Amazon Prime Vidéo fonctionne nickel, donc pour ma série durant mes vols en avion je vais juste changer de fournisseur de service.

Ensuite, il faut être conscient que c’est fait pour fonctionner en étant connecté à internet, hors connexion c’est plutôt pauvre. Ceci dit, dans mon cas, en dehors des vols en avion, je suis toujours connecté d’une manière ou d’une autre.

Alors en conclusion ?

Ben, je vais en faire ma machine principale quand je suis en mobilité, mon Ipad Pro va rester à la maison et on va voir. Mais ça s’annonce pas mal du tout cette affaire, très content de cet achat.

PS : j’ai rédigé cet article sur mon Chromebook …..;-)

PS2 : En fait l’application Netflix Android fonctionne, elle est juste très longue à se lancer (une bonne trentaine de secondes). C’est bizarre par rapport aux autres applications mais bon le principal c’est que ça marche et que je puisse continuer  à regarder mes séries dans l’avion.

 

 

 

 

Please follow and like us:

Balade à Paris sur la Coulée verte en vidéo

Nous avons profité de ces derniers jours de vacances pour faire une petite balade à Paris sur la Coulée Verte. L’endroit est vraiment sympa, et sur l’application VisioRando, il y a une balade qui permet de la découvrir. Il est étonnant de penser qu’on est dans Paris intramuros tellement le lieu peut être dépaysant.

Pour la partie technique, cette vidéo est mon premier essai avec l’IPhone 7Plus. Tout a été filmé avec en 4k puis monté en 1080 avec Final Cut Pro. Je suis plutôt content du résultat, je vais probablement me remettre un peu au montage vidéo.

 

Please follow and like us:

Salade de Chou rouge aux pommes

Une salade que j’aime bien, qui est rassasiante, bonne et hypo-calorique, la salade de chou rouge aux pommes et aux noix.

C’est ultra simple, vous émincez aux robots (prendre la lame fine de préférence, pour que ça soit bon il faut que ce soit mince), vous coupez une pomme en petites cubes, vous concassez une poignet de noix, vous mélangez le tout avec un peu de vinaigrette et c’est fini.

Perso, j’aime beaucoup le soir, car ça cale et c’est super light (hormis les noix mais on en mets quelques unes.

Please follow and like us:

Un Ramen maison

Tout d’abord, c’est quoi un Ramen ?

Le Ramen est un plat typique de la culture culinaire japonaise. On pourrait presque parler d’une façon de cuisiner plutôt que d’un plat, car en fait on peut jouer à l’infini en variant les ingrédients. Un ramen s’est constitué d’un bouillon, de pâtes, de légumes et généralement d’une protéine que ce soit de la viande ou du poisson. Ils présentent aussi l’intérêt d’être plutôt diététique en règle générale et peuvent être vraiment peu calorique si on fait un peu attention aux ingrédients.

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de ce plat, l’article sur le Ramen de Wikipedia.

Je me suis donc lancé en essayant de faire ma version personnelle.

Les ingrédients

  • De la soupe miso en lieu et place du bouillon
  • Un oignon
  • Une carotte
  • Une courgette
  • Deux oeufs
  • Un rillon (de porc)
  • Des pâtes chinoises
  • De la sauce soja sucrée
  • Du persil

La mise en place

  • Raper la carotte et la courgette
  • Emincer l’oignon, le faire revenir, puis le déglacer avec de la sauce soja et le faire légèrement caraméliser
  • Cuire les oeufs pour obtenir des oeufs durs
  • Cuire les pâtes
  • Couper le rillon en tranches TRES fine en enlevant les parties osseuses si nécessaire
  • Faire la soupe miso en suivant les instructions du fabriquant

Le montage

  • Servir la soupe miso dans les bols
  • Mettre les pâtes cuites dans la soupe en étant généreux
  • Mettre un peu de carotte et de courgette au dessus
  • Mettre une cuillère d’oignon caramélisé à cheval sur la carotte et la courgette
  • Mettre un peu de sauce soja sur les légumes
  • Mettre quelques tranches de rillon
  • Mettre un demi oeuf dur
  • Mettre un peu de persil coupé en petit morceaux

Voilà, il n’y a plus qu’à sortir les baguettes et déguster.

Le résultat final

La prochaine fois, je fais un essai au bouillon de volaille avec des aiguillettes de poulet et je relève au tabasco.

 

Please follow and like us: